Elargir le « Programme de repas scolaires »

Pratique externe

Durée

Le projet a été lancé en mars 2020*. L’INTO considère que la crise de la Covid-19 offre l’occasion de soulever la question de la fourniture de repas scolaires aux enfants vulnérables durant les périodes de fermeture des écoles (ex. les vacances d’été). Le

Partenariat

L’INTO a travaillé en collaboration avec l’Alliance pour les droits de l’enfant pour mettre en avant l’urgence de cette question.

Raison pour laquelle il a été développé

Chaque jour d’école, plus de 250.000 enfants dans le pays bénéficient du Programme de repas scolaires, leur offrant une alimentation saine à laquelle ils n’auraient pas eu accès en temps normal. Définie comme une incapacité à assurer un régime nutritionnel et alimentaire adéquat par manque de moyens financiers ou d’accès à la nourriture, la précarité alimentaire est un problème mis en lumière ces derniers mois par la crise de la Covid-19. Les établissements concernés par l’initiative DEIS du ministère de l’Education et des Compétences visant à garantir l’égalité des chances dans les écoles défavorisées sont prioritaires dans le cadre du Programme de repas scolaires. Toutefois, la question de l’insécurité alimentaire ne se limite pas aux élèves et aux familles dans les écoles concernées par cette initiative, de même que tous les élèves de ces écoles ne dépendent pas des repas scolaires. Les besoins de chaque enfant et des familles peuvent varier, y compris au sein d’une même classe. La fermeture soudaine des écoles le 12 mars a entraîné la suspension temporaire des repas scolaires, conformément aux restrictions annoncées par le gouvernement. Malgré cette interruption du programme, le personnel enseignant de plusieurs écoles a continué à assurer la fourniture de nourriture de façon innovante, pour répondre aux besoins fondamentaux des élèves et de leurs familles.

Activités

Au lendemain des restrictions annoncées par le gouvernement au mois de mars dernier, le personnel enseignant ne pouvait plus accéder aux établissements scolaires et les visites à domicile étaient interdites. Conséquence, les enfants qui bénéficiaient du Programme de repas scolaires ont été privés de leurs apports nutritionnels quotidiens. L’INTO a fait part de ses inquiétudes au ministère de l’Education et a demandé un élargissement du programme. Ce dernier a confirmé que soit An Post (l’établissement public chargé du service postal), soit des groupes communautaires/bénévoles locaux, via un·e représentant·e dans chaque comté, assureraient la livraison de repas aux enfants vulnérables dans le cadre de ce programme. Un·e représentant·e communautaire a été affecté·e à chaque comté, afin de rediriger les doléances et demandes d’assistance vers les groupes communautaires/bénévoles locaux. L’INTO a recommandé aux responsables d’établissement scolaire et aux enseignant·e·s de liaison domicile-école, dont les conseils d’administration ont décidé de l’organisation du programme dans le cadre des restrictions imposées par la Covid-19, de rester en contact avec les services du School Completion Programme (programme d’achèvement de la scolarité) pour s’assurer que les élèves de toutes les familles souhaitant bénéficier de repas scolaires durant les semaines de fermeture des écoles puissent les recevoir une fois par semaine.

Résultats

La décision du ministère de l’Education et des Compétences de poursuivre la livraison des repas scolaires pendant la période de Pâques fait suite au constat du besoin d’aide alimentaire parmi les familles vulnérables. Les membres de l’INTO nourrissent les plus vives inquiétudes face à l’absence de reconnaissance de la nécessité de poursuivre le service durant les vacances d’été. Les familles fortement tributaires du Programme de repas scolaires nécessitent une aide alimentaire 52 semaines par an et l’INTO estime que les ministères compétents devraient s’employer à mettre en place des structures de soutien non seulement durant la pandémie de Covid-19, mais aussi durant les congés scolaires des années futures.

Financement

Ministère de l’Education et ministère de l’Emploi et de la Protection sociale.

Liens

Irlande
Partagez cette page