Les enseignant·e·s israélien·ne·s et allemand·e·s ensemble contre le racisme et l’antisémitisme : confrontation avec l’Holocauste dans l’éducation et l’enseignement.

Pratique externe

Durée

De 1968 à aujourd’hui.

Partenariat

Histadrut HaMorim (ITU), German Education Union (GEW), Fondation Friedrich-Ebert

Raison pour laquelle il a été développé

La mémoire de notre histoire commune, la mission du personnel enseignant dans les deux pays pour dispenser un « enseignement après Auschwitz » responsable.

Activités

15 enseignant·e·s des deux pays se rencontrent en alternance en Allemagne et en Israël. Il·elle·s organisent un séminaire conjoint au cours duquel il·elle·s partagent leurs expériences de l’enseignement de l’Holocauste et proposent de nouvelles méthodologies et méthodes pédagogiques. Le séminaire se construit sur la base des contributions des participant·e·s et est suivi d’un programme culturel dans le pays organisateur.

Résultats

L’évaluation des séminaires montre une nouvelle fois que les rencontres personnelles entre participant·e·s constituent le résultat le plus important. Il importe également d’inclure les questions scientifiques, éducatives et politiques et d’en discuter (sans éviter la controverse). Les comptes rendus du quotidien de la vie scolaire, la transmission de nouvelles perspectives pédagogiques, les frictions et les émotions, les expériences interculturelles ont des effets à long terme. Ils influencent leur propre enseignement, mais aussi les discussions dans les syndicats. Dernier point important, les amitiés et unions personnelles sont un résultat important.

Financement

Le séminaire (y compris le logement et les repas) est financé par les deux syndicats. Les participant·e·s paient environ un tiers du prix. La Fondation Friedrich-Ebert apporte un soutien financier et organisationnel.

Téléchargements

Partagez cette page